Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mercredi 19 juin 2019 à 20h

Discussion-information sur la contraception définitive

Rendez vous à l'envers du bocal pour discuter et s'informer autour de la contraception définitive (stérilisation volontaire) !

Depuis 2001, il est légal de se faire stériliser en France. Les seules conditions sont d'avoir au moins 18 ans et de respecter un délais de réflexion de quatre mois entre le premier rendez vous avec lea praticienNE et l'opération. Il existe plein de façons différentes de se faire stériliser (ligature des trompes, salpingectomie, hystérectomie, vasectomie, etc). C'est un moyen de contraception irréversible (ou alors réversible mais avec un très faible taux de réussite), destiné aux personnes qui ne veulent pas/plus d'enfants. Pourtant la plupart des gentEs ne le connaissent pas, ou ne savent pas que c'est légal. Les personnes qui choisissent de se faire stériliser sont souvent incomprises et jugées par leur entourage, surtout quand elles sont jeunes et/ou qu'elles n'ont pas d'enfants. Mais surtout, les médecienNEs bénéficient d'une clause de conscience qui leur permet de refuser quasi systématiquement les demandes de stérilisation, ou d'imposer des conditions délirantes aux patientEs : avoir plus de 35 ans, au moins trois enfants, un certificat d'unE psy ou même carrément l'autorisation écrite du conjoint (si, si...). J'en passe et des meilleures. Résultat, c'est la galère pour obtenir cette contraception, et on se retrouve à faire discrètement circuler aux copaines les noms des quelques praticienNEs qui pratiquent les opérations, comme le faisaient jadis nos daronnes pour les IVG. Face au système patriarcal, cissexiste, âgiste et psychophobe, on continue de lutter pour le droit à disposer de notre corps, et le moins qu'on puisse dire, c'est que c'est pas gagné. Du coup l'idée c'était de se poser une soirée pour discuter de tout ça, partager des expériences et informer sur ce moyen de contraception trop souvent passé sous silence. Tout ça dans une ambiance bienveillante et non oppressive, parce que c'est quand même vachement plus facile de discuter de son corps quand on est pas en train de se faire discriminer et/ou remettre en question ses droits fondamentaux.

Source : https://www.facebook.com/insolent.e.spoitiers…
Source : message reçu le 26 avril 13h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir