Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

jeudi 2 février 2023 à 11h

Nouvelle journée de grève nationale du social et médico-social

Non à la politique de destruction
du système social et du sanitaire.
Assez de cette cacophonie, division, confusion, perte de temps et de moyens !!!
Oui à la cohésion, la solidarité, la sérénité,
la bientraitance.

L'accompagnement des personnes en Danger !!!

  • Une toilette chronométrée,
  • Des piles de Dossiers,
  • Abandon de l'accompagnement individuel.
  • Des pressions hiérarchiques
  • Culpabilisation
  • Glissement de fonction
  • Manque de personnel, de moyens
  • Maltraitance Institutionnelle
  • Privatisation des services techniques
  • Précarisation
  • Mode dégradé et dégradant…

Les conditions de travail, d'accueil et d'accompagnement dans nos institutions sont des plus dégradées ! Les équipes sont épuisées et font face à un manque criant de moyens humains et financiers. Qui va trinquer ? Les professionnels mais aussi, et on ne le dit pas assez, les personnes que nous accompagnons.

Travailler en mode dégradé signifie que le nombre de personnel est restreint, faute d'effectif de façon exceptionnelle. Nous condamnons l'utilisation de ce principe de fonctionnement, devenu la norme dans beaucoup d'établissements, qui profite à nos directions toujours prêtes à faire des économies, favorisant ainsi la maltraitance institutionnelle.

Notre secteur est paupérisé et la qualité de l'accompagnement s'en ressent par l'impossibilité pour les équipes de répondre aux sollicitations. Nous ne pouvons plus écouter, parler être à côté des personnes, l'essence même de nos métiers !!!

Les maux de notre secteur tout le monde les connaît maintenant, des salaires de misère bloqués depuis 20 ans, des revalorisations au rabais en parallèle d'une inflation qui explose, des métiers majoritairement féminins qui sont très loin de la parité salariale homme/femme du fait des très nombreux temps partiels et du grand nombre de métiers en infra-SMIC , un complément de rémunération de 183€ des plus inégalitaires dont de très nombreux·ses collègues demeurent exclu·es.

Plus de deux ans de mobilisations, pourtant le gouvernement et les organisations patronales continuent la casse de notre secteur. C'est pourquoi lors des dernières rencontres nationales du travail social en lutte, regroupant étudiant·es, salarié·es syndiqué.es ou pas, collectifs et organisations syndicales de France ont voté une journée de grève nationale de notre secteur pour le 2 février 2023

Enfin, Cerise sur le gâteau, la pseudo-négociation sur une convention collective qui introduit des salaires au mérite ne peut que nous révolter et nous rappeler que nous valons plus que ça….

Nous sommes les essentiel·les

Nous appelons tous les personnels à manifester
à Paris le 2 février 2023,
lors des négociations de branche
de la future convention collective.

Une centaine de personnes monte à Paris depuis Poitiers en train (départ 7h30). Rejoignez-les en écrivant à sudsexantesociexaux86@gmexail.com

Source : message reçu le 8 janvier 12h